Google Buzz : la méthode Gtalk mais attention à la confidentialité

Dire que c’est le Buzz du moment serait un jeu de mot bien pourri, mais aussi un doux euphémisme. Si vous aussi vous n’avez rien compris au titre de ce post, lisez la suite.


Google a lancé Buzz, son micro-blogging-wave-messaging… interne à Gmail il y a maintenant quelques jours. Il a eut bon nombres de critiques, surtout du à la confidentialité qui se sont soldées, apparemment, par des plaintes. En effet, depuis Google Buzz, votre Google Profile sert enfin à quelque chose (oui, personne ne s’en servait, c’est à peine si les gens étaient au courant de son existence).

Bref, contrairement à ceux qui pensent que Wave est mort, voici Buzz, je dirais plutot :  Jaiku est mort (et en vente), voici Buzz.

Vous souvenez-vous de l’histoire de Gtalk  ? A sa sortie, Google souhaitait lancer son Instant Messenger pour concurrencer MSN, AIM et autres… L’histoire a montré que ca ne marchait pas. Google n’avait cette fois-ci pas réussi a lancer son produit et Gtalk bien que léger, n’a pas réussi a percer. Alors l’idée tout simple fut d’intégrer Gtalk dans le meilleur produit de Google, après Search, c’est à dire Gmail. Et la, aujourd’hui, plus personne ne peut s’en passer.

Fin 2007, Google rachète le finlandais Jaiku, concurrent de Twitter  pour proposer lui aussi du micro-blogging. Encore une fois, c’est un échec (ca arrive plus souvent qu’on ne le croit). Twitter a pris la tête et y restera avec aussi près de 75 millions d’utilisateurs.

Google a donc encore une idée ingénieuse. Et pourquoi on ne ferait pas la même chose que pour Gtalk ? Si on créait un micro-blogging dans Gmail ? Gmail cartonne, les gens ont leur amis et leur correspondants pro dans Gmail, on peut arriver à faire un Twitter-like sans même que les gens ait besoin de recréer leur réseau ! C’est la poule aux oeufs d’or !

Et voici Buzz

Buzz, c’est entre Facebook et Twitter. Vous avez un réseau – plus ou moins – choisi et vous pouvez discuter et partager avec eux. Et justement c’est le 2e point dont je voulais parler. Attention à la confidentialité. En effet, Buzz donne l’impression d’être sur Facebook, dans un réseau fermé et non accessible alors qu’en fait… tout est public ! Vous “êtes sur Twitter, mais que avec vos contacts”. Entre les deux, et ca c’est dangereux si vous n’y faites pas attention.

On estime a l’heure actuelle que Buzz compterait 145 millions d’utilisateurs. Facile quand on part de Gmail me direz-vous… Mais la grand question, c’est “Est-ce que Buzz va tuer Twitter ?”

Et la j’aurais beaucoup de mal à répondre. Tout simplement parce que, selon moi, ce qui a fait la force de Twitter (en grande partie) c’est son API. Son API qui a permis aux développeur du monde entier de multiplier les outils pour intéragir avec Twitter. Aujourd’hui Buzz n’a pas encore lancé la partie la plus intéressante de son API : la connexion + lecteur/écriture. C’est ca qui permettra de se connecter de son mobile via une application spécialisée par ex. Lorsque Google aura intégrer Buzz a son moteur de recherche, aura créer l’équivalent des thèmes qui buzz de Twitter. Alors on aura un concurrent avec 145 millions d’utilisateurs contre le petit Twitter…

Alors pensez-vous que Twitter laissera sa place à Buzz ? Gtalk n’a pas tué MSN, Buzz tuera-t-il Twitter (dans un domaine ou il n’y a pas vraiment de place pour 3) ?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s